logo reqef

Congrès international des recherches féministes francophones, 29 août au 2 septembre 2012

Cet été, le RéQEF a soutenu la participation d'une quinzaine de professeures et d'autant d'étudiantes membres au 6e Congrès international des recherches féministes francophones qui s'est déroulé à l'université de Lausanne (Suisse) du 29 août au 2 septembre 2012.

Environ 600 congressistes ont pu choisir parmi un éventail de 8 conférences plénières, 10 tables rondes et 26 ateliers thématiques que le programme comportait. La présence « en force » des membres du RéQEF à cet événement d'envergure s'est évidemment traduite par une plus large vitrine offerte à la recherche féministe québécoise. Elle a aussi permis à des membres du réseau, professeures, comme étudiantes, de s'engager mutuellement dans des échanges fructueux et de tisser des liens avec des chercheurs-es des quatre coins du monde francophone.

De connivence avec l'IREF et l'institut Simone de Beauvoir, le RéQEF a également porté la candidature de Montréal comme ville hôtesse pour la 7e édition du Congrès international des recherches féministes francophones en 2015, une proposition qui a sans difficulté remporté le vote de l'Assemblée des congressistes. Un comité organisateur sera mis sur pied dans les prochains mois pour préparer la tenue de cet événement d'envergure.

Plusieurs membres étudiantes du RéQEF ont aussi bénéficié d'un appui pour leur participation à la Swiss International Summer School in Gender Studies qui s'est déroulée du 27 août au 2 septembre à l'Université de Lausanne (Suisse), parallèlement au Congrès. Cette école d'été a donné à une trentaine d'étudiants-es aux cycles supérieurs une occasion unique d'échanger sur leur projet de recherche avec des chercheures de plusieurs pays, reconnues pour leur contribution théorique et stratégique en études féministes, comme Patricia Hill Collins ou Elsa Dorlin.

icone facebookicone youtubeicone imprimante