ACFAS 2018 : Dialogue interdisciplinaire sur l’enseignement dans une perspective de changement social : entre valeurs égalitaires et pratiques discriminantes, comment s’en sortir?

Organisé dans le cadre du 86e Congrès de l’ACFAS et sous l’égide du Réseau québécois en études féministes (RéQEF), le Colloque 619 « Dialogue interdisciplinaire sur l’enseignement dans une perspective de changement social : entre valeurs égalitaires et pratiques discriminantes, comment s’en sortir? », co-organisé par nos membres Francine Descarries (UQAM), Anastasie Amboulé Abath (UQAC), Joëlle Magar (UQAM), Anne Martine Parent (UQAC) et Sandrine Ricci (UQAM), aura pour sujet la persistance et les reconfigurations des formes de discrimination dans le champ de l’éducation et de l’enseignement.

Dans un contexte où les institutions d’enseignement sont soumises à des impératifs de productivité et des logiques de concurrence, où les inégalités sont naturalisées via des concepts empruntés aux neurosciences au détriment d’une approche sociologique, mais aussi par la prégnance des discours masculinistes et la dénégation des discriminations liées à l’origine ou le sexe, les exposés et les discussions visent à faire avancer la réflexion logée au coeur des questions suivantes : comment se doter des outils critiques propices à l’élaboration d’un cadre éducatif porteur d’émancipation ? Comment générer un processus de conscientisation du corps enseignant qui prenne en compte les positions des un.e.s et des autres dans les rapports sociaux ? Comment actualiser les positionnements qui peuvent en découler ? Enfin, quelles sont les pratiques pédagogiques à développer pour favoriser une meilleure compréhension de la dynamique des rapports sociaux, de même que le développement d’une position réflexive sur les effets des différents rapports de pouvoir à l’œuvre dans le champ de l’éducation et de l’enseignement.

Dans la dernière partie du colloque, sous le thème “Savoirs, pratiques et défis : faire de la recherche et de l’enseignement féministes dans différents contextes”, une invitation est lancée à tous ceux et celles qui souhaitent participer à un échange sur les enjeux et les défis que rencontrent les enseignant.e.s en études féministes et ceux et celles qui inscrivent une perspective féministe ou de genre dans leur enseignement. Les questions suivantes seront mises en discussion : quels sont les plus importants défis que vous ayez à relever en tant que chercheures et enseignantes féministes considérant votre ancrage géographique et institutionnel ? Quels sont les problèmes et enjeux spécifiques qui, selon vous, confrontent actuellement le développement des études et de la recherche féministes et, enfin, quelles stratégies vous apparaissent les plus efficaces pour les surmonter ? Par ailleurs, peu de recherches ont été menées à ce jour au sujet de l’intégration de la classe virtuelle au sein des pratiques d’enseignement féministe. Une question s’impose de ce point de vue : comment envisager le développement de l’enseignement en ligne pour offrir des solutions aux problèmes structurels et aux défis éducationnels auxquels font face les femmes, surtout hors des grandes villes universitaires ? Ou encore, quel peut être l’apport de l’enseignement en ligne pour les études féministes au regard des formules pédagogies et du rôle très important du groupe dans les cours d’études féministes ?

Le colloque aura lieu le 7 mai 2018 de 9h à 17h, suivi d’un Vin de la solidarité offert par le RéQEF, à l’UQAC.

Consultez le programme du colloque et l’évènement Facebook.