À propos

Le RéQEF est le plus important réseau universitaire féministe de la francophonie, au carrefour des universités, des disciplines et des perspectives théoriques.

Présentation

Un regroupement stratégique de chercheur.e.s en études féministes

Le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) est un regroupement stratégique de chercheur·e·s qui comprend des professeur·e·s d’institution d’enseignement supérieur de partout au Québec, des chercheures postdoctorales, des étudiant.e.s (2e et 3e cycle) et des collaboratrices des milieux de pratique, communautaire et institutionnel.

Officiellement fondé le 4 novembre 2011 lors de la première Assemblée générale de ses membres, le RéQEF a été créé grâce au financement obtenu dans le cadre du programme Regroupements stratégiques du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) par Francine Descarries, professeure émérite au département de sociologie de l’UQAM, directrice du RéQEF depuis sa création en 2011 jusqu’en juin 2019, puis codirectrice jusqu’en 2022. Le Réseau a d’abord pris la forme d’un pôle en émergence (2011-2014), puis celle d’un pôle en fonctionnement (2014-2020). En 2020, le FRQSC a renouvelé son financement pour sept ans (2020-2027). Depuis sa fondation, le RéQEF a été logé à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et reconnu à titre de Centre institutionnel par l’UQAM, dont il fait partie des visées stratégiques.

De plus, le développement du RéQEF est soutenu par une collaboration active avec quatre instituts universitaires — l’Institut de recherches et d’études féministes (UQAM), l’Institut Simone-de Beauvoir (Concordia), l’Institute for Gender, Sexuality and Feminist Studies (McGill) et l’Institut Femmes, Sociétés, Égalité et Équité (ULaval); un observatoire — l’Observatoire sur le développement régional et l’analyse différenciée selon les sexes (UQO); un laboratoire — le laboratoire en études féministes (UQTR) et quatre chaires — la Chaire Claire-Bonenfant-Femmes, Savoirs et Sociétés (ULaval), la Chaire de recherche pour enrayer et prévenir l’homophobie (UQAM), la Chaire de leadership en enseignement – Femmes et organisations (ULaval) et la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur (UQAM). Le RéQEF entretient également des liens privilégiés avec une maison d’édition, les Éditions du remue-ménage, et une librairie, l’Euguélionne. 

Le RéQEF est le plus important réseau universitaire féministe de la francophonie, au carrefour des universités, des disciplines et des perspectives théoriques.

Reflétant une ambition de resserrement des collaborations interuniversitaires, interdisciplinaires et interrégionales entre les chercheur.e.s dans le champ des études féministes, de genre et sur les femmes, le RéQEF compte des membres provenant de douze institutions universitaires :

  1. Institut national de la recherche scientifique (INRS)
  2. Université Concordia
  3. Université de Montréal
  4. Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
  5. Université du Québec à Montréal (UQAM)
  6. Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
  7. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
  8. Université du Québec en Outaouais (UQO)
  9. Université Laval
  10. Université McGill
  11. Université Sherbrooke
  12. Université TÉLUQ

Le RéQEF bénéficie d’une subvention du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) qui soutient la recherche et la formation de la relève en sciences sociales et humaines, en arts et lettres.

Objectif : soutien au développement et au rayonnement des études féministes au Québec

Le RéQEF répond à un besoin, exprimé par les chercheures féministes de concrétiser et de dynamiser, au sein d’une structure stable, rassembleuse et institutionnellement reconnue, leur appartenance à une communauté scientifique multidisciplinaire dispersée sur l’ensemble du territoire québécois. Sa priorité stratégique est de fédérer le champ des études féministes québécois.

Une vocation Rapprochement recherche-société

Le RéQEF compte sur une expérience de collaboration bien établie entre plusieurs de ses membres professeur.e.s et des partenaires issues des milieux de pratique, communautaire ou institutionnel, particulièrement :

Les organismes suivants sont aussi affiliés au RéQEF :

La participation de ces collaboratrices et groupes aux activités du RéQEF favorise le rapprochement recherche-société et permet de multiplier les pratiques de co-construction de connaissances et la transposition de leurs résultats dans la pratique.

Mission

La mission du RéQEF est de contribuer au renforcement des capacités de recherche dans le champ des études féministes, de genre et sur les femmes sur l’ensemble du territoire québécois, et à leur rayonnement transdisciplinaire et transnational. Les interventions du RéQEF visent tant la structuration du champ, que le renouvellement de la pensée féministe et sa traduction en des questionnements socialement ciblés.

Dans cette optique de soutien au développement et au rayonnement des études féministes au Québec, les objectifs spécifiques du RéQEF sont de :

  1. fédérer et promouvoir l’expertise québécoise en études féministes, de genre et sur les femmes
  2. renforcer les capacités de recherche et de collaboration intra et interuniversitaires
  3. consolider les liens universités-milieux de pratiques
  4. assurer la circulation, la mobilisation et la mise en dialogue des savoirs produits par ses membres
  5. former une relève « à » et « par » la recherche
  6. soutenir l’offre de formation en études féministes
  7. favoriser le transfert des savoirs féministes et leur mobilisation/appropriation par les publics-cibles
  8. assurer la transmission d’une mémoire féministe
  9. contribuer à la diffusion et au rayonnement international de la recherche féministe produite au Québec
  10. Encourager les échanges avec les chercheur.e.s féministes aux niveaux national et international

Plus concrètement, les objectifs du Réseau se traduisent dans :

  • la création d’opportunités (séminaires, conférences, colloques, classes magistrales)
  • la production de réflexions critiques
  • le transfert de connaissances
  • le soutien au développement de nouveaux projets de recherche
  • la construction de différents outils pour assurer l’efficacité des communications et des collaborations entre les membres et les collaboratrices.

Infrastructure

Le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) est la seule infrastructure dont les priorités sont de soutenir les études et les recherches féministes sur l’ensemble du territoire québécois, d’en fédérer les forces vives, d’assurer la circulation et la mobilisation des savoirs produits, de favoriser la multiplication des échanges interdisciplinaires, interuniversitaires et interrégionaux et d’œuvrer au développement d’une relève.

Plus important réseau de chercheures féministes de la francophonie, le RéQEF a été créé en 2011 grâce à une subvention d’infrastructure dans le cadre du programme « Regroupements stratégiques » du Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FRQSC).

Les principaux objectifs du programme « Regroupements stratégiques » du FRQSC sont de :

  • Structurer un champ de recherche autour d’un projet d’envergure;
  • Stimuler la réalisation d’activités de recherche interdisciplinaires et interuniversitaires;
  • Assurer le développement de liens productifs entre les membres.

Le RéQEF bénéficie également de la reconnaissance et de l’appui que lui accorde l’UQAM à titre de Centre institutionnel pour réaliser la concertation et la synergie des ressources scientifiques et matérielles en études féministes à l’échelle du Québec.

Communiqués

13 résultat(s).