Conférence « Femmes noires et dénonciations de violences sexuelles : entre (in)visibilité et stigmatisation »

La conférence « 𝐅𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬 𝐧𝐨𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞́𝐧𝐨𝐧𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐯𝐢𝐨𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐬𝐞𝐱𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 : 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 (𝐢𝐧)𝐯𝐢𝐬𝐢𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐭 𝐬𝐭𝐢𝐠𝐦𝐚𝐭𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 » de Kharoll-Ann Souffrant (service social, U. Ottawa) avait lieu le 𝟑 𝐦𝐚𝐫𝐬 𝟐𝟎𝟐𝟎, à l’UQAM (local J-1050).

▷ Résumé :
En octobre 2017, le mouvement #MeToo est devenu viral à travers le monde dans la foulée du scandale Weinstein. Malgré l’impact indéniable du mouvement, qui s’est fait sentir jusqu’au Québec, plusieurs ont critiqué l’effacement de Tarana Burke, une organisatrice communautaire afro-américaine, aujourd’hui considérée comme la fondatrice de #MeToo. Cette dernière a créé sa campagne en 2006 dans un contexte bien loin des projecteurs d’Hollywood.

Cette présentation vise à retracer la genèse du mouvement #MeToo. À travers plusieurs exemples de scandales sexuels ayant défrayé la manchette aux États-Unis au cours des dernières années, nous réfléchirons à certaines des implications du contexte américain pour le mouvement féministe québécois.

▷ Conférencière :
Kharoll-Ann Soufrrant est travailleuse sociale, conférencière, étudiante au doctorat en service social à l’Université d’Ottawa et boursière Vanier. Elle est également membre du RéQEF.

Adresse : 405, rue Sainte-Catherine Est

Consultez la carte sur l’accessibilité des lieux ici :
https://vie-etudiante.uqam.ca/etudiant-situation-handicap/soutien-offert/accessibilite.html