Conférence Éléonore Lépinard

Initiée par l’antenne UdeM du RéQEF, la conférence (en français) donnée par Eléonore Lépinard sur son récent ouvrage intitulé « Feminist Trouble Intersectional politics in postsecular Times » (Oxfrd, 2020) avait lieu via Zoom, le 27 novembre 2020. Son ouvrage analyse et interroge les attachements moraux et politiques des militantes françaises et québécoises au projet féministe, dans un contexte marqué par la montée du fémonationalisme et de l’islamophobie. Le livre retrace la façon dont la blanchité féministe, une certaine façon d’incarner et de définir ce que devrait être le féminisme, participe à consolider le fémonationalisme. Il explore également comment les féministes racisées résistent à ces discours qui les marginalisent dans les deux contextes de façons différentes. Partant des promesses et des expériences concrètes des féministes attachées à leur projet politique, Eléonore Lépinard propose de redéfinir le projet féministe à partir non pas d’une identité commune mais d’une éthique féministe de la responsabilité. Soutenu par le RéQEF, cette conférence était une collaboration du Collectif de recherche Action Politique et Démocratie (CAPED) et du Réseau perspectives féministes à l’Université de Montréal et comprenait les commentaires de notre membre Geneviève Pagé (science politique, UQAM) ainsi que Diahara Traoré (sociologie, UQAM). Un service d’interprètation LSQ était également offert.