À la une

Bourse d’entrée au doctorat pour étudiant·e·s autochtones ou racisé·e·s 2022-2023

Dans son plan de développement stratégique, le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) a signalé son intention de renforcer son engagement à l’égard de la création d’un environnement de recherche inclusif et équitable et à poser des actions concrètes et porteuses.

En lien avec cet objectif, le RéQEF créé, pour l’année 2022-2023, une bourse afin de contribuer au développement d’une relève de chercheur·e·s féministes parmi les étudiant·e·s autochtones ou racisé·e·s au doctorat (voir communiqué).

Cette bourse dédiée de 6 000 $ est réservée pour un·e étudiant·e autochtone ou racisé·e* qui poursuit des études de doctorat dans une université québécoise depuis 12 mois ou moins et qui inscrit son projet de thèse de doctorat dans le domaine des études féministes, de genre et sur les femmes.

Le RéQEF encourage les personnes visées par cette bourse à présenter une demande à tous ses concours.
Toutefois, une étudiant·e ne peut obtenir plus d’une bourse de doctorat du RéQEF.

Téléchargez le formulaire

Vous avez jusqu’au 15 septembre 2022 à minuit pour appliquer aux bourses de maîtrise.
Pour plus d’information, vous pouvez écrire à l’adresse concours.reqef@gmail.com.

* Personne qui appartient, de manière réelle ou supposée, à un des groupes ayant subi un processus de racisation.

Offre d’emploi – Agent·e de rayonnement

Le RéQEF cherche à octroyer un contrat à un·e étudiant·e universitaire afin de soutenir son équipe de travail pour le rayonnement des membres du RéQEF et de leurs activités à travers la production des bulletins mensuels, de la mise à jour de la liste des membres ainsi que de différentes tâches liées à l’alimentation des outils de référence développés par le RéQEF.

Veuillez nous faire parvenir votre candidature avant le 9 septembre 2022.

Pour en savoir plus : Offre d’emploi – Agent·e au rayonnement (automne2022)

Échelle salariale en vigueur

Bourse à la mobilité

Conformément à sa mission dédiée au développement de la recherche avec une perspective féministe et au soutien des étudiant·e·s dans leur parcours universitaire, le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) a établi un programme de bourses à la mobilité. Jusqu’à épuisement des fonds disponibles pour chaque concours et sous certaines conditions, le RéQEF offre à ses membres étudiant·e·s un soutien financier afin de favoriser leur participation à des activités scientifiques locales ou internationales, leur intégration à des activités de mobilisation des connaissances ou encore pour effectuer leur terrain de recherche (voir condition #4 ci-dessous dans ce cas).

La bourse octroyée pour une activité est d’un maximum de 300 $ par an.  Une somme additionnelle de 200 $ peut être ajoutée pour des rencontres se tenant au-delà de 300 km de distance de l’université d’attache. Voir l’Annexe 1 des directives de l’UQAM pour connaitre les distances.

> Le concours de l’été soutient les participations à des rencontres ayant lieu entre le 1er avril et le 31 juillet;
> Le concours de l’automne soutient les participations à des rencontres ayant lieu entre le 1er août et le 30 novembre;

> Le concours d’hiver soutient les participations à des rencontres ayant lieu entre le 1er décembre et le 31 mars.

Les demandes peuvent être faites en tout temps avant la rencontre scientifique pour laquelle le soutien est demandé. La bourse est remise après l’activité, sur présentation des pièces justificatives.

Un·e étudiant·e ne peut obtenir plus d’une bourse par année entre le 1er avril et le 31 mars.

N.B. : Ce programme exclut les activités organisées par le RéQEF (ex. classe magistrale; colloque RéQEF dans le cadre de l’Acfas). En tel cas, le dédommagement réel des dépenses est effectué, selon les normes usuelles.

Conditions d’admissibilité
Pour être éligible, la personne candidate doit :

1. Ne pas avoir reçu de bourse à la mobilité pour l’année en cours;
2. Être inscrite comme membre étudiant·e du RéQEF (avec un dossier à jour) et être inscrit·e dans une université québécoise;
3. Participer activement à une activité scientifique (donner une communication lors d’un colloque, intégrer une activité de mobilisation des connaissances, effectuer un séjour de recherche terrain).
• La priorité sera accordée aux demandes à titre de premier·ère auteur·trice ou à des demandes impliquant d’autres membres du RéQEF (par exemple : projet de recherche au sein duquel l’étudiant·e est assistant·e de recherche; communication conjointe avec un·e membre régulier·ère)
4. Dans le cas d’un terrain de recherche, la présente demande doit être appuyée par une lettre de la direction du mémoire ou de la thèse;
5. Avant la tenue de l’activité, compléter le présent formulaire et y joindre la documentation pertinente (communication au programme du colloque, lettre d’invitation, tarifs d’inscription, lettre de la direction, etc.) et faire parvenir le tout à laurie.reqef@gmail.com ;
6. L’étudiant·e s’engage à conserver et à fournir les pièces justificatives démontrant la participation à l’activité (reçu d’inscription, invitation, reçus liés au déplacement, etc.).

Pour toute question, veuillez vous adresser à : laurie.reqef@gmail.com.

Formulaire de demande de soutien financier pour participation à une activité scientifique 2022-2023

Pratiques et recherches féministes en matière de violence conjugale

 

 

 

 

 

 

 

 

Carole Boulebsol (sciences humaines appliquées, UdeM), Marie-Marthe Cousineau (criminologie, UdeM), Catherine Flynn (sciences humaines et sociales, UQAC), Josiane Maheu (Relais-femmes) ont co-dirigé l'ouvrage « Pratiques et recherches féministes en matière de violence conjugale »(Presses de l'Université du Québec) Continuer la lecture de « Pratiques et recherches féministes en matière de violence conjugale »

Étude « Qui filme qui ? Vers des représentations équilibrées devant et derrière la caméra »

Menée par Francine Descarries (sociologie, UQAM), Anouk Bélanger (communication, UQAM) et Anna Lupien, l’étude « Qui filme qui ? Vers des représentations équilibrées devant et derrière la caméra »  porte sur les représentations des hommes et des femmes dans le cinéma québécois de fiction récent, devant et derrière la caméra. Cette dernière a également été soutenue par Réalisatrices Équitables, le Service aux collectivités de l’UQAM, la Fondation Solstice et le RéQEF.

Faits saillants de l’étude

Continuer la lecture de « Étude « Qui filme qui ? Vers des représentations équilibrées devant et derrière la caméra » »