Séminaires

Atelier méthodologique du RéQEF : mobilisations collectives en terrains non-occidentaux

Le RéQEF est fier de vous inviter à la première édition des « Ateliers méthodologiques du RéQEF », en collaboration avec la Chaire de recherche sur l’Islam en Afrique de l’Ouest (Chaire ICAO). Cette première édition des Ateliers méthodologiques sera animée par Emmanuelle Bouilly, postdoctorante (Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient de l’Université Laval et boursière du RéQEF). Francine Descarries (professeure, Département de sociologie, UQAM, directrice scientifique du RéQEF) et Marie- Nathalie Leblanc (professeure, Département de sociologie, UQAM, directrice de la Chaire ICAO) participeront à titre de discutantes.

Cet événement, s’adressant aux étudiant·e·s des 2e et 3e cycle universitaire, se déroulera le 21 septembre 2018, de 14h à 16h30, à l’UQAM (salle J-2615). 

Pour plus d’informations cliquez ici :

2 formules s’offrent aux étudiant·e·s : participer ou assister. En formule « participation » à cet atelier, il est attendu que les étudiant·e·s s’inscrivent et fassent parvenir, au moins 10 jours avant la rencontre, un document de 2 pages minimum qui contiendra les informations suivantes : nom, prénom, université d’attache, cycle et programme d’étude, discipline, sujet ou objet de recherche, type d’enquête et de méthodes, liste de questions/réflexions à aborder.

Il n’y a aucun frais, mais l’inscription est obligatoire, en précisant la formule privilégiée, auprès de Véronica Gomes, adjointe aux communications.

Consultez également l’événement Facebook !

Penser la mobilisation collective dans une perspective féministe et décentrée ? Regards critiques à partir du contexte ouest-africain

Conjointement avec La Chaire de recherche sur l’Islam en Afrique de l’Ouest (Chaire ICAO), le Réseau québécois en études féministes présente le séminaire « Penser la mobilisation collective dans une perspective féministe et décentrée ? Regards critiques à partir du contexte ouest-africain » qui aura lieu le 21 septembre 2018, dès 10h, à l’UQAM (salle 5020).

À partir de sa recherche doctorale sur la mobilisation des mères de migrants subsahariens disparus, Emmanuelle Bouilly présentera les effets de cécité que risquent de produire la circulation et l’usage non contrôlés du concept de mouvement social à l’endroit de mobilisations subalternes. Proposant une réflexion théorique sur les frontières analytiques entre mobilisation, contestation et protestation, elle ouvrira le débat sur la manière dont peuvent dialoguer les études de genre, les études africaines et la sociologie de l’action collective.

Pour plus d’informations cliquez ici :

Inscription obligatoire (sans frais) auprès de Véronica Gomes, adjointe aux communications.

Consultez également l’événement Facebook.

Séminaire avec Françoise Thébaud

Le 5 avril 2017, sur l’initiative de notre membre Thérèse St-Gelais (Histoire de l’art, UQAM) et Magda Fahrni (histoire, UQAM), le séminaire avec Françoise Thébaud intitulé « Entre parcours intellectuel et récit de vie : histoire des femmes et du genre » avait lieu à l’UQAM. Cette activité a fait salle comble avec près de 50 inscriptions!
À la suite du séminaire, Thérèse St-Gelais a eu la grande générosité de convier les participant-es à une sortie au MACM pour les guider dans l’exposition de Teresa Margolles.

Continuer la lecture de « Séminaire avec Françoise Thébaud »

Séminaire : « Recherche féministe participative et justice épistémique: mission possible? Défis, enjeux éthiques et leçons apprises sur le terrain »

Initiative de nos membres Myriam Gervais (études féministes, McGill) et Caroline Caron (sciences sociales, UQO) avec Sandra Weber (U.Concordia), le séminaire intitulé « Recherche féministe participative et justice épistémique: mission possible? Défis, enjeux éthiques et leçons apprises sur le terrain » aura lieu le 6 avril 2017, de 9h30 à 15h, à la Thomson House (3650 rue McTavish, Salle de bal).

Continuer la lecture de « Séminaire : « Recherche féministe participative et justice épistémique: mission possible? Défis, enjeux éthiques et leçons apprises sur le terrain » »

Atelier du RéQEF “La co-construction des connaissances : un engagement féministe”, 25 avril 2014

L’atelier sur la co-construction des connaissances avait pour objectifs de : 1) discuter sur la co-production des connaissances comme pratique d’interface entre chercheures et intervenantes féministes, 2) porter un regard réflexif sur des expérimentations et des pratiques en ce sens et 3) aborder la question du financement pour ce type de recherche.

Continuer la lecture de « Atelier du RéQEF “La co-construction des connaissances : un engagement féministe”, 25 avril 2014 »

Webinaire “Démocratie locale : quelles avancées pour les femmes ?”, 3 décembre 2013

Pour souligner son 10e anniversaire, l’ORÉGAND, en collaboration avec le Réseau québécois en études féministes (RéQEF), le Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF) et l’Université du Québec en Outaouais (UQO), a invité les intervenantes de groupes de femmes et les chercheures de toutes les régions du Québec à participer à un webinaire (un séminaire en ligne) le 3 décembre 2013 intitulé « Démocratie locale : quelles avancées pour les femmes ? »

Continuer la lecture de « Webinaire “Démocratie locale : quelles avancées pour les femmes ?”, 3 décembre 2013 »

Atelier « The Working Language of Women’s Studies : A Hegemonic Relationship », 4 juin 2013

Le RéQEF a organisé un atelier intitulé « The Working Language of Women’s Studies : A Hegemonic Relationship » lors de la conférence annuelle Women’s and Gender Studies et Recherches Féministes qui a lieu à l’Université de Victoria en Colombie-Britannique du 1er au 4 juin 2013.

Continuer la lecture de « Atelier « The Working Language of Women’s Studies : A Hegemonic Relationship », 4 juin 2013 »

Séminaire “L’épistémologie féministe perturbatrice de l’enseignement et de la recherche”, 22 avril 2013

Le séminaire « L’épistémologie féministe perturbatrice de l’enseignement et de la recherche », organisé conjointement par le RéQEF et le CSU, a eu lieu le 22 avril 2013. Cette activité s’adressait aux doctorant.e.s ainsi qu’aux étudiant.e.s en master/maîtrise qui souhaitaient partager leur réflexion et questionnement sur les implications du féminisme dans le développement et la diffusion de la connaissance sociologique et de la science politique. Cette journée a été l’occasion de discuter des objets de recherche, de cadres d’analyse et de méthodes de recherche autour de présentations étudiantes.

Continuer la lecture de « Séminaire “L’épistémologie féministe perturbatrice de l’enseignement et de la recherche”, 22 avril 2013 »