Pôle violence

Ce chantier se veut un espace d’émulation et de concertation, pour créer des occasions de travailler sur le thème de la violence dans une perspective féministe.

Chantier de recherche « Pôle violence »

Afin d’intensifier le développement d’initiatives importantes de recherche et de mobilisation des connaissances et, plus spécifiquement, dans l’objectif de fédérer tous les projets des membres du RéQEF dont les recherches ou les pratiques d’intervention se situent dans cette thématique, l’équipe de direction du RéQEF a mis sur pied un pôle Violence. Une vingtaine de chercheur·e·s et autant d’étudiant·e·s du Réseau, ainsi que des membres issus des milieux de pratique, animent ce Pôle. Il se veut un espace d’émulation et de concertation, pour créer des occasions de travailler sur le thème de la violence dans une perspective féministe. Au terme de l’actuelle période de concertation et de consolidation, la programmation du pôle Violence inclura différentes activités de mobilisation et de valorisation des travaux de recherche,  incluant  ceux  des  étudiant·e·s  ou  issus  de  l’expertise  des  collectivités, par exemple : 1) un séminaire suivi d’une rencontre de développement stratégique des membres du pôle (hiver 2018); 2) des activités scientifiques au CIRFF (août 2018).

Membres

Réalisations

2021 -2022 

Durant l’année 2021-2022, le Pôle violence a organisé trois séminaires, dont le premier a eu lieu en septembre 2021. Sous la thématique « Intersectionel.le.s entre nous? Réflexion sur les pratiques en recherche sur les violences envers les femmes », ce séminaire s’est d’abord enclenché grâce aux réflexions engendrées par le départ de Karoll-Ann Souffrant, ancienne coordonnatrice du Pôle violence. Il visait à interroger les pratiques ainsi que les angles morts du Chantier. Ensuite, en février 2022, s’est tenu le second séminaire « Violences faites aux femmes? Violences basées sur le genre? Réflexion sur la place des personnes trans et non-binaires dans nos réflexions sur les violences au sein du Pôle ». Les échanges qui ont suivi cet événement permettront de créer des capsules infographiques. Finalement, le troisième séminaire, en avril 2022, portait sur la thématique suivante : « Violences faites aux femmes et modifications des politiques publiques. Partage d’expérience des membres du Pôle autour de leurs actions ayant permis une modification de certaines lois, politiques sociales, règlements municipaux, etc. ». Le Pôle violence a participé à la coorganisation du colloque « Intersectionnalité en mouvement » qui s’est déroulé le 25 mars 2022 à l’Université Concordia, avec la participation de plus de 90 personnes. Notons également que les responsables étaient Chantal Maillé, Catherine Flynn et Isabelle Marchand. La Chantier envisage la diffusion des réflexions émises par les participant·e·s du colloque.

Une revue de la littérature a également été réalisée dans le but d’élaborer un guide sur la recherche féministe en violence. Elle a été présentée en septembre 2021 et a souligné la rareté des publications qui se penchaient sur les rapports de pouvoir vécus par les étudiant·e·s du milieu de la recherche. Une discussion sur ces enjeux s’est enclenchée lors du premier séminaire tenu en septembre 2021 et organisé par le Pôle.

Pour l’année 2022-2023, le Chantier prévoit la tenue de deux séminaires. Le premier se déroulerait à la session d’automne, alors que le deuxième se tiendrait à l’hiver. Les deux capsules infographiques du séminaire « Violences faites aux femmes? Violences basées sur le genre? Réflexion sur la place des personnes trans et non-binaires dans nos réflexions sur les violences au sein du Pôle » porteront sur les sujets suivants : l’hétéro-cis-normativité et les violences vécues par les personnes trans et non-binaires. Finalement, soulignons que le Chantier travaillera sur le projet de guide de recherche féministe en matière de violence durant l’été 2022. Une première ébauche devrait être présentée dès la rentrée 2022.

Capsules infographiques du Pôle violence

Ayant pour objectif de promouvoir la recherche féministe sur la violence, le Pôle violence du RéQEF a lancé ses capsules infographiques qui synthétisent quelques-uns des éléments-clés d’une approche féministe de la violence, en présentant plus particulièrement le concept de continuum et en déconstruisant l’argument de la symétrie des violences.

Pôle violence

Conception : Mélusine Dumerchat (sociologie, UQAM)
Graphisme : Jade Langevin

Voyez nos publications et activités

Fers de lance de notre programmation scientifique, les Chantiers constituent une composante permanente de la programmation du RéQEF. Ils ont été conçus de manière à favoriser le regroupement de membres autour d’intérêts communs et d’une programmation concertée dans une logique interrégionale et interuniversitaire. Plusieurs Chantiers mobilisent actuellement près d’une quarantaine de membres, universitaires et des milieux de pratique.