Travail

Chantier de recherche « Travail (domestique, professionnel, militant et ses divisions) »

Fers de lance de notre programmation scientifique, les Chantiers constituent une composante permanente de la programmation du RéQEF. Ils ont été conçus de manière à favoriser le regroupement de membres autour d’intérêts communs et d’une programmation concertée dans une logique interrégionale et interuniversitaire. Six Chantiers mobilisent actuellement près d’une quarantaine de membres, universitaires et des milieux de pratique.

Membres responsables : Louise Boivin (UQO), Aline Charles (Université Laval), Elsa Galerand (UQÀM) et Berthe Lacharité (Relais-femmes)
Autres participantes :Brière, Sophie (Université Laval, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement – Femmes et organisations), Denyse Côté (UQO), Huguette Dagenais (Université Laval), Guylaine Demers (Université Laval), Hélène Lee-Gosselin (Université Laval).
Mise sur pied : 2014

Description : Le chantier « Travail » a été créé dans le cadre d’un colloque organisé dans le cadre du CIRFF 2015.

Réalisations :
2014-2015 
Le chantier s’est divisé en plusieurs sous-chantiers :

  • « Colonialisme et colonialité du pouvoir » ; les personnes responsables ont proposé d’organiser une journée de réflexion en février 2015 abordant les questions suivantes 1) la « settler society » ; 2) la race dans le contexte de colonialité ; 3) femmes et nations (thème nécessitant une réactualisation au Québec pour clarifier la solidarité entre femmes).
  • « Développement régional, genre, féminisme et territoires :, visant la création d’un groupe de recherche.
  • « Travail », qui regroupe des réflexions sur le travail productif, reproductif, gratuit, précaire, qualifié, etc. La mondialisation des rapports sociaux a été suggérée comme cadre.
  • « Développement international; perspectives féministes en développement international », partant du bassin des écrits datant de 1980-1990 et requérant une mise à jour.

2015-2016 
Pour l’année en cours, le Chantier Travail compte 2 colloques et 5 ateliers à son actif :

  • 24-27 août 2015. Colloque « Transformation du travail, imbrication des rapports de pouvoir et action collective pour le changement social », dans le cadre du CIRFF; Louise Boivin (UQO), Aline Charles (U. Laval) et Elsa Galerand (UQAM).
  • 21-22 octobre 2015. Colloque « Le travail domestique et son exploitation. Critiques féministes du droit et de l’économie politique »; Elsa Galerand (UQAM), Martin Gallié (UQAM), Mélanie Baril (UQAM), Caroline  Brodeur (UQAM) et Berthe Lacharité (Relais-femmes).
  • Atelier II – Travail domestique, exploitation et renouvellements de la critique féministe; Elsa Galerand (UQAM) et Berthe Lacharité (Relais-femmes).
  • Atelier III – Le travail à l’aune du genre et de l’âge; Aline Charles (Université Laval) et  Anne Perriard (Université de Lausanne).
  • Atelier IV – Précarisation de l’emploi et action syndicale et/ou associative des travailleuses; Sophie Béroud (Université Lyon 2), Louise Boivin (UQO) et Carole Yerochewski (GIREPS et Université de Montréal).
  • Atelier V – Le travail des femmes dans une perspective Nord-Sud; Sophie Brière, Isabelle Auclair et Hélène Lee Gosselin (toutes de l’U. Laval).
  • Atelier VII – Luttes locales et enjeux d’actualité. Tables rondes avec des militantes et représentantes de groupes de femmes; Mélanie Baril (GIREPS et UQAM), Carmen Teeple Hopkins (U. de Toronto et GIREPS), Yanick Noiseux (UdeM et GIREPS) et Berthe Lacharité (Relais-femmes et GIREPS).

2016-2017 
Depuis le colloque organisé dans le cadre du CIRFF 2015, les membres du Chantier travail ont développé leurs projets respectifs ainsi que deux projets collectifs impliquant des chercheures de différentes universités. Le premier est la coordination d’un numéro spécial de Recherches féministes sur le thème « Travail, temps, pouvoirs et résistances » par Aline Charles et Elsa Galerand qui sortira à la fin de 2017 et bénéficiera de plusieurs contributions internationales. Le second est un projet de recherche mené par Louise Boivin et Elsa Galerand intitulé « Transformations de l’emploi et de la représentation collective dans le travail du care. Comparaison Québec-France dans l’hébergement pour personnes âgées ». La collecte de données a entièrement eu lieu cette année au Québec et en France, alors que Louise Boivin effectuait un séjour de recherche dans ce pays dans le cadre de sa sabbatique. Des membres du Chantier ont obtenu du financement externe : Aline Charles (Université Laval, chercheure principale) a obtenu une subvention du CRSH (180 000 $) pour son projet Entre hospices et manoirs de l’âge d’or : le « bien vieillir » féminin et masculin au Québec, 1921-1971, tandis qu’une subvention de Sports Canada (201 777 $) a été obtenue par une équipe comptant Sophie Brière et Guylaine Demers.

2017-2018 
à venir

Projets en cours : à venir