Colloque 401 – Dénonciations publiques et intersectionnalité : impacts sur l’intervention, la prévention et la recherche dans le champ des violences faites aux femmes (Acfas 2021)

Le colloque 401 : « Dénonciations publiques et intersectionnalité : impacts sur l’intervention, la prévention et la recherche dans le champ des violences faites aux femmes » avait lieu le lundi 3 mai 2021, de 9h45 à 17h, en ligne. Un service d’interprétariat français-lsq était offert.

Co-organisé par Collectif de recherche féministe anti-violence (FemAnVi) de l’Université d’Ottawa et le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) dans le cadre du 88e congrès de l’Acfas, ce colloque visait à susciter une réflexion sur les violences faites aux femmes, particulièrement la violence sexuelle et la violence conjugale, qui ciblent un grand nombre de victimes tout en demeurant parmi les crimes les moins rapportés à la police. 

Les prises de parole publiques (p. ex., le mouvement #MeToo, 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, etc.) ont gagné en visibilité dans les dernières années et ont facilité une conversation collective autour de ces enjeux sociaux d’importance. Néanmoins, il reste beaucoup à faire pour mieux répondre aux besoins des femmes survivantes de violences, particulièrement celles vivant à la croisée de multiples systèmes d’oppression. Les femmes vivant à la croisée de multiples systèmes d’oppression sont surreprésentées parmi les survivantes de violences au Canada, notamment les femmes autochtones, les femmes en situation de handicap, les femmes immigrantes et réfugiées, les femmes issues des communautés LGBTQ2S ou encore celles évoluant en contexte francophone minoritaire. Au Québec, le mouvement féministe cherche à s’actualiser afin de prendre davantage en compte, tant dans la pratique que dans la recherche, les différences existant entre les femmes comme groupe social (Corbeil et al., 2018; Lopez, 2017; Pagé et Pires, 2015; Corbeil et Marchand, 2006). Enfin, plusieurs femmes sont dans l’impossibilité de prendre part à des campagnes de sensibilisation et des mouvements de dénonciation ou ne se sentent pas concernées par celles-ci pour diverses raisons qui doivent être davantage documentées. Ainsi, ces éléments revêtent des implications cruciales pour le travail social et les études féministes étant donné leurs liens étroits avec la prévention, la recherche, l’accompagnement et l’intervention auprès des femmes survivantes de violences.

Programme :
9h45 à 10h
Mots de bienvenue
▷ Alexandra Vincent (FemAnVi) et Chantal Maillé (co-directrice du RéQEF)

10h à 11h30
Violences conjugales et sexuelles, dénonciations et femmes racisées
Animation par Jade Almeida (Conseil québécois LGB, sociologie, UdeM et membre du RéQEF)
▷ Kharoll-Ann Souffrant (travail social, uOttawa)
Femmes afro-descendantes du Québec et violences sexuelles: un état des lieux
▷ Maissa Ben Jelloul (communication, UdeM)
Réflexion sur les dénonciations des violences conjugales et sexuelles dans le cadre de talk-shows tunisiens
▷Fanta Fané (UdeS), Marie Beaulieu (UdeS) et Lenoir Annick (UdeS)
Principaux facteurs entravant la demande d’aide en contexte de violence conjugale des femmes aînées de communautés ethnoculturelles
Discussion

11h30 à 13h00 : Dîner

13h00 à 14h30
Intersectionnalité en pratique : enjeux, défis et implications pour l’intervention
Animation par Véronica Gomes (coordonnatrice du RéQEF)
▷ Ksenia Burobina (UdeM), Odile Boisclair (Le R des centres de femmes du Québec et membre du RéQEF) et Marie-Pier Kouassi (L’R des centres de femmes du Québec)
Porter la parole des femmes : enjeux d’inclusivité en intervention et recherche en violence. Réflexions issues du projet partenarial Trajetvi-l’R des centres de femmes
▷ Mélodie Racine (La Porte Ouverte Montréal)
La réalité des femmes autochtones vivant en situation d’itinérance ou à risque de l’être à Montréal
▷Caroline Pelletier (UdeS), Marie Beaulieu (UdeS), Françoise Le Borgne-Uguen (U. de Bretagne Occidentale)
La demande d’aide chez les femmes ayant fait l’expérience de la maltraitance en tant qu’aînées
Discussion

14h45 à 16h45
Violences et communautés LGBTQ2S+
Animation par Kharoll-Ann Souffrant (travail social, uOttawa)
Jade Almeida (Conseil québécois LGB, sociologie, UdeM et membre du RéQEF)
Violences sexuelles et milieu de santé en lien avec les communautés LGBTQ+ et/ou Two-Spirit
▷ Sam Asselin-Mailloux (uOttawa)
Les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale : qu’en est-il des femmes trans*?
▷ Audrey Mantha (Centre de solidarité lesbienne)
Invisibles : Briser les tabous de la violence dans les communautés lesbiennes+ pour mieux intervenir

16h30 à 17h : Discussion – Mot de clôture
Francine Descarries (co-directrice du RéQEF)
16h30 : Discussion – mise en commun
16h55 : Mot de clôture

Pour plus de détails sur les participant·e·s du colloque, visitez le site web de l’Acfas : https://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/88/400/401/d

Le RéQEF offre de rembourser les frais d’inscription aux étudiant·e·s membres qui souhaitent assister à ce colloque!
La mission du RéQEF étant de contribuer au renforcement des capacités de recherche dans le champ des études féministes, de genre et sur les femmes sur l’ensemble du territoire québécois, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous offrons de rembourser les frais d’inscription au congrès aux étudiant·e·s membres qui souhaitent assister à ce colloque, jusqu’à concurrence de 12 inscriptions. Merci d’écrire à Camessarde Rosier-Laforest à l’adesse suivante : camessarde.reqef@gmail.com pour lui mentionner que vous souhaitez obtenir l’une de ces 12 places. Les 12 premières inscriptions seront celles qui seront retenues.

Pour l’inscription :
S’il s’agit de la première inscription à un colloque de l’ACFAS, il faudra préalablement se créer un compte utilisateur afin de pouvoir s’inscrire :
· Allez sur acfas.ca;
· Dans le coin supérieur droit, cliquez sur « Connexion »;
· Cliquez ensuite sur « Créez un compte »;
· Entrez les informations demandées, puis cliquez sur « Créer un nouveau compte »;
· Un message d’activation vous sera envoyé à cette adresse courriel. Une fois dans le message, cliquez sur le lien d’activation (Merci de vérifier vos courriels indésirables);
· Sélectionnez un mot de passe. Une fois connecté·e à votre compte, vous vous retrouverez dans votre «Tableau de bord».

Lorsque cette étape sera terminée, il faudra finaliser l’inscription en payant les frais associés via l’adresse suivante: https://www.acfas.ca/evenements/congres/inscription

Les tarifs sont déterminés en fonction du statut de la personne inscrite dans son compte utilisateur :
https://www.acfas.ca/evenements/congres/inscription…

Pour ce qui est de la procédure de connexion aux colloques virtuels, chaque inscrit·e recevra un courriel détaillé. Toutes les informations se trouvent également ici : http://bit.ly/acfasconnexion