9e classe magistrale du RéQEF : « Féminisme matérialiste, imbrication des rapports sociaux et perspectives décoloniales »

Appel à participation à la 9e classe magistrale du RéQEF intitulée « Féminisme matérialiste, imbrication des rapports sociaux et perspectives décoloniales ». Organisée par nos membres Elsa Galerand et Francine Descarries (sociologie, UQAM), cette activité aura lieu le 16 octobre 2018, à l’Université du Québec à Montréal. Cette activité se déroulera en présence de Jules Falquet (Université Paris-Diderot) qui agira à titre de discutante principale.

Cette 9e classe magistrale du RéQEF s’adresse aux doctorant∙e∙s qui s’inscrivent dans une démarche d’actualisation, de prolongement ou de renouvèlement critique des analyses issues du féminisme matérialiste, à l’aune des théories féministes imbricationnistes1 ou décoloniales. La rencontre a été conçue comme une occasion de réfléchir aux apports et limites des différentes propositions qui participent de ce renouvèlement, aux éclairages et aux angles morts qu’elles sont susceptibles de produire, à ce qu’elles impliquent en termes de construction d’objets et de questionnements.

Les étudiant∙e∙s sont invité∙e∙s à un travail réflexif sur leur mobilisation des conceptualisations féministes matérialistes, sur la manière dont celles-ci sont articulées, travaillées et mises à l’épreuve par les différents objets de recherche, notamment au regard des débats qui animent actuellement la réflexion sur l’imbrication des rapports de pouvoir et des conflits sociaux.

Consultez l’appel à participation ici.

Les étudiant∙e∙s intéressé∙e∙s à participer à la classe magistrale sont invité∙e∙s à soumettre un résumé de projet de communication (environ 1000 signes, espaces compris, avec indication de l’institution d’attache et le nom de la directrice ou du directeur de thèse) avant le 6 septembre 2018 aux deux responsables de la classe magistrale : galerand.elsa@uqam.ca et descarries.francine@uqam.ca