Table ronde « Penser la résistance avec Nicole-Claude Mathieu »

Le RéQEF a le plaisir de convier le grand public à ce dialogue international transdisciplinaire autour de l’oeuvre de Nicole-Claude Mathieu.

Sociologue et anthropologue féministe, Nicole-Claude Mathieu est “l’une des théoriciennes les plus stimulantes du mouvement féministe français de la deuxième vague.”* selon Jules Falquet. “Un des textes les plus connus de Mathieu est probablement «Quand céder n’est pas consentir…», où elle analyse magistralement les déterminants matériels de la conscience des dominé·e·s, afin de contester l’idée de Godelier selon laquelle les femmes « consentiraient » à leur situation.”*
“….l’oeuvre pionnière de Nicole-Claude Mathieu a de quoi nous nourrir politiquement et intellectuellement pour longtemps encore.”
* https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2011-1-p-193.htm

Dominique Bourque est professeure agrégée à l’Institut d’études des femmes et au Département de français de l’Université d’Ottawa.

Jules Falquet enseigne la sociologie à l’Université Paris Diderot, et travaille sur la mondialisation néolibérale dans une perspective d’imbrication des rapports sociaux de sexe, race et classe, à partir de terrain latino-américains et des Caraïbes.

Valeria Ribeiro Corossacz est professeure d’anthropologie en Italie, à l’Università di Modena e Reggio Emilia. Elle a fait son doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris et à l’Université de Sienne.

Lecture suggérée :
Nicole-Claude Mathieu (1937-2014)
Penser « l’arraisonnement des femmes », vivre en Résistance
D. Bourque et J. Coulombe
Éditions sans fin
En vente chez Zone Libre

Entrée libre. Places limitées.

Pour plus d’information : ricci.sandrine@uqam.ca

Événement Facebook