« Déjouer le silence | Contre-discours sur les femmes haïtiennes »

Sous la direction de Darline Alexis, Denyse Côté (travail social, UQO) et Sabine Lamour (sociologie, U. E. Haïti) l'ouvrage collectif « Déjouer le silence | Contre-discours sur les femmes haïtiennes » est paru en juillet 2018 aux éditions du Remue-ménage en collaboration avec PressuniQ et Mémoire d’encrier.

Avec les textes de nos membres Ryoa Chung (philosophie, U. de M.), Denyse Côté (travail social, UQO), Francine Descarries (sociologie, UQAM), Sabine Lamour (sociologie, U. E. Haïti) , Diane Lamoureux (science politique, U. Laval) et Célia Romulus (études politique, Queen's U.).

Le mouvement féministe haïtien vient de célébrer ses 100 ans: occasion idéale pour réfléchir à la réalité des Haïtiennes, tout en y intégrant des courants de pensée européens, américains et panafricains. Ce livre est construit sur le constat qu’Haïti et la Caraïbe ne peuvent faire l’économie de nouvelles pistes de réflexion dans un contexte où la situation des femmes ne cesse de se dégrader et où les acquis féministes sont constamment remis en question ou disqualifiés.

Les recherches sur le genre et la pensée féministe produiront ainsi de meilleures analyses sur la situation de celles qui, dans l’imaginaire collectif, sont encore perçues à la fois comme garantes du bien-être des autres et citoyennes de seconde zone. Il en résulte un récit articulé sur une variété de sujets qui élabore un discours endogène remplaçant, nous l’espérons, les récits étrangers trop souvent stéréotypés.