Blogue

Colloque « Résiste ! Décolonisation, territoires et femmes »

Affiche du Colloque « Résiste ! Décolonisation, territoires et femmes »

DATE

vendredi 12 mai 2023 de 09:00 à 16:00

LIEU

Format hybride
Salle de la reconnaissance (D-R200), UQAM
Pavillon Athanase-David, 1430, rue Saint-Denis
Montréal QC, H2X 3J8 CA

Le vendredi 12 mai 2023 avait lieu le colloque annuel du RéQEF intitulé « Résiste ! Décolonisation, territoires et femmes », de 9 h à 16 h, à la Salle de la reconnaissance (D-R200) du pavillon Athanase-David, de l’UQAM*. Ce colloque s’inscrivait dans l’Axe 3 « Identité, Diversité et Intersectionnalité ». Il était possible d’assister au colloque en ligne et en temps réel.

Le colloque réunissait des personnes militantes, étudiantes, professeures et intellectuelles locales et internationales qui ont discuté des enjeux de décolonisation des territoires et des théories féministes décoloniales. Cet  événement était l’occasion de réfléchir aux imaginaires et aux résistances.

Programme

Télécharger le programme (PDF)

9h à 10h30
Panel 1 : Territoires en luttes

  • Marjolaine Étienne (présidente, Femmes autochtones du Québec)
    Femmes autochtones et territoire : une relation étroite
  • Laura Fontaine (militante innue de Maliotenam et étudiante en études autochtones)
    La protection du territoire en tant qu’expression de l’identité culturelle et spirituelle des Innus
  • Marylen Serna (dirigeante paysanne et leader du mouvement social colombien)
    Défendre les territoires et construire la paix : deux stratégies contre la guerre – via Zoom

Animation : Leila Celis (sociologie, UQAM)

10h30 à 11h : Pause

11h à 12h30
Panel 2 : Perspectives féministes décoloniales

  • Danielle Coenga-Oliveira (science politique, UQAM)
    Sueli Carneiro, Lélia Gonzalez et Conceição Evaristo : féministes afro-brésiliennes et le mot-action décolonial
  • Rose Ndengue (histoire, Université York)
    Perspectives féministes noires décoloniales au Cameroun. Une analyse du nationalisme féminin des années 1950.
  • Sonia Alimi (sociologie, UQAM)
    Corps et mémoires : pratiques de résistance féministes antiraciste et décoloniales des Françaises d’origines nord-africaines

Animation :  Véronica Gomes (sociologie, UQAM)

12h30 à 14h : Dîner

14h à 15h40
Panel 3 : Manifestations de colonialité contemporaine : le cas d’Haïti

  • Sabine Lamour (sciences humaines, Université d’État d’Haïti) et Célia Romulus (études féministes et de genre, uOttawa)
    Impérialisme, recolonisation et expropriation des terres des femmes : Le cas de la ferme école Délicia Jean en Haïti
  • Denyse Côté (travail social, UQO)
    Interventions néo-coloniales en matière de violence faites aux femmes en Haïti
  • Tania Pierre-Charles (santé et société, UQAM)
    Colonialité et Politique de Santé reproductive en Haïti – via Zoom

Animation : Jade St-George (coopération internationale, ULaval)

15h40 à 16h
Mot de la fin

Animation: Chantal Maillé (Institut Simone-de Beauvoir, Concordia et co-directrice du RéQEF)

➤ Un service d’interprétariat LSQ en français par le SIVET était offert lors de ce colloque.
➤ Accessible aux fauteuils roulants par le 1440, rue Saint-Denis, H2X 3X2 (en passant par le Pavillon des Sciences de la gestion (R) – Entrée via la Place Pasteur). Consulter le plan d’accès.
Remboursement des frais de déplacement pour membres étudiant·e·s
La mission du RéQEF étant de contribuer au renforcement des capacités de recherche dans le champ des études féministes, de genre et sur les femmes sur l’ensemble du territoire québécois, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous réserverons 10 places au colloque à des étudiant·e·s membres qui habitent hors de la région métropolitaine de Montréal et qui voudraient assister à cet événement. Nous offrons ainsi de rembourser leurs frais de déplacement jusqu’à concurrence de 100 $ et nous espérons que cette initiative du RéQEF permettra de rejoindre ses étudiant·e·s en régions. Merci d’écrire à Laurie Gagnon-Bouchard si vous souhaitez obtenir l’une de ces 10 places à l’adresse suivante : laurie.reqef@gmail.com. Les 10 premières inscriptions seront celles qui seront retenues. 

 

Inscriptions requises (gratuite)

Graphisme : Anaëlle Tringle

*L’UQAM se situe à Tiohtià:ke, sur le territoire non cédé des Kanien’kehá: ka et territoires traditionnels des Algonquins et de passage, rassemblement et d’échange de plusieurs autres nations.