Religions, Féminismes et Genres

Chantier de recherche « Religions, Féminismes et Genres »

Fers de lance de notre programmation scientifique, les Chantiers constituent une composante permanente de la programmation du RéQEF. Ils ont été conçus de manière à favoriser le regroupement de membres autour d’intérêts communs et d’une programmation concertée dans une logique interrégionale et interuniversitaire. Six Chantiers mobilisent actuellement près d’une quarantaine de membres, universitaires et des milieux de pratique. 

Membres co-responsables : Marie-Andrée Roy (UQAM), Anne Létourneau (UdeM)
Coordinatrice : Valérie Irtanucci-Douillard (UQAM)
Autres participants·e·s : Patrick Snyder (UdeS) ; Roxanne Marcotte (UQAM) ; Geneviève Pigeon
(UQAM) ; Florence Pasche-Guignard (ULaval) ; Denise Couture (UdeM) ; Julie Vig (UofT) ; Isabelle
Lemelin (Concordia) ; Justine  Manuel (Louvain-la-Neuve) ; Nathalie Tremblay (UQAM) ; Laura
Kassar (UdeM); Marx  Loko (UdeM) ; Marie-Ève  Larivière (UOttawa) ; Sahar Zoghi Gharamaleki
Roghaye (UQAM).

Mise sur pied : automne 2021

Description :
Le chantier RFG constitue un espace spécifique, au sein des études féministes québécoises, qui
s’intéresse aux études féministes et de genre des manifestations du religieux, telles qu’elles sont
consignées dans les discours et les pratiques passés et actuels. Il a pour but d’inscrire en réseau des
expertises issues des sciences des religions, de la théologie, de la sociologie, de l’anthropologie et de
l’histoire afin de stimuler des collaborations interdisciplinaires et interuniversitaires et favoriser
le développement de nouveaux savoirs dans ce champ d’études. En plus de l’étude des
phénomènes religieux contemporains, le chantier RFG inclut les travaux historiques et philologiques,
sur des périodes et des productions culturelles anciennes, notamment les littératures sacrées et les
représentations artistiques au fondement des traditions religieuses et spirituelles. Il encourage
également l’étude des féminismes religieux dans leur spécificité et leurs liens historiques avec le
mouvement des femmes dit « séculier », y compris leurs apports aux mouvements transnationaux.

Projets en cours :

À venir

2021-2022 :

L’année 2021-2022 a permis la création du Chantier portant sur les religions, les féminismes et les genres. Les objectifs de ce dernier se centralisent autour de trois points : favoriser le regroupement; faciliter le réseautage; organiser des classes magistrales. Une dizaine de rencontres ont été organisées avec le comité exécutif du Chantier et quatre réunions ont réuni les membres du Chantier. Mentionnons que pour sa première année, le Chantier a participé à de nombreuses activités et a contribué à la visibilité de ses membres sur les médias sociaux.

Le Chantier et ses membres ont participé à la 89e édition du Congrès de l’ACFAS lors du colloque « Nouvelles avenues en recherche féministe » organisé par le RéQEF. Notons la participation de Marie-Andrée Roy à l’animation et à la présidence de la table ronde « Nouvelles avenues en recherche féministe sur le religieux » ainsi que celles de Denise Couture et de Roxanne D. Marcotte, pour ne nommer que celles-là. À ce même événement, Florence Pasche Guignard et Marie-Noëlle Tremblay ont organisé le colloque 459 « Femmes hors normes : religions et sociétés ».

Dans le cadre du cours de 2e et 3e cycles « Religions et sexualités », offert par la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval et du Département des sciences des religions de l’Université du Québec à Montréal, Florence Pasche Guignard a organisé une série de conférences gratuites sur Zoom. De janvier à avril 2022, ces activités ont permis à des membres du Chantier d’intervenir. Patrick Snyder a offert une conférence intitulée « Sexe et genre : discours essentialistes et constructivistes dans le catholicisme et le “mouvement de la Déesse” » tandis qu’Anne Létourneau a présenté « Cartographie du travail du sexe dans la Bible hébraïque : de Rahab à la Jérusalem personnifiée d’Ezéchiel 16 ».

Les membres du Chantier ont également publié des articles et ont participé à la recherche dans leur domaine. Une bibliographie « Religions-féminismes », contenant plus de 100 références relatives au sujet du Chantier, a été publiée. Soulignons également la diffusion de l’appel de textes « Interpréter, créer et subvertir les textes religieux » de la revue Recherches Féministes qui invite les chercheur.euse.s à soumettre des articles scientifiques.

Afin de contribuer à la visibilité de ses membres et au réseautage, le Chantier a diffusé deux infolettres et a favorisé la valorisation des travaux et des communications de ses membres sur les médiaux sociaux suivants : Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Plusieurs personnes suivent les publications et interagissent avec celles-ci.

En termes de réalisations futures, le Chantier envisage la parution de sa troisième infolettre en septembre 2022 ainsi que la tenue de sa première classe magistrale le 21 octobre 2022, sous le thème « Le fait religieux sous l’angle des études féministes et de genres ». Cet événement, s’inscrivant dans le sillage des objectifs du Chantier de faciliter le réseautage, permettra la rencontre des doctorant.e.s en sciences humaines et sociales, dont le sujet de recherche porte sur les thèmes suivants : religions, féminismes et/ou genres. Le Chantier soutiendra également le projet de diffusion de fiches électroniques « Femmes et religions ». Destinées au public, aux groupes de femmes, aux militantes féministes ainsi qu’aux milieux communautaires et éducatifs, ces fiches devront être mises à jour et porteront sur différentes religions. Notons aussi que le Chantier doit voir à l’édition électronique de l’ensemble du corpus. Une collaboration avec la Société québécoise pour l’étude de la religion (SQER) est également prévue avec la venue d’une sociologue française, Béatrice de Gasquet, spécialiste des questions de genres et de religions. Un séminaire, sur invitation seulement, sera organisé le mercredi 19 octobre 2022 et portera sur l’œuvre de la sociologue. Une conférence de la sociologue sera prononcée le lendemain, c’est-à-dire le jeudi 20 octobre 2022. Un projet d’activité de traduction en anglais et en français est également prévu par le Chantier. Il aura pour objectif de traduire les travaux des membres en langue anglaise et les travaux majeurs dans le domaine des études féministes de la religion qui n’ont pas encore été traduits en français. En avril 2023, à Montréal, le Chantier organisera une session thématique sur le thème « Féminismes, genre et religions » lors du prochain congrès de la Société québécoise d’étude de la religion.

 

Bibliographie francophone et non exhaustive sur le thème « Religions, Féminismes et Genres »

Pour vous inscrire à l’infolettre
Première infolettre
Deuxième infolettre
Troisième infolettre
Quatrième infolettre

Pour suivre les comptes TwitterFacebook et Instagram